Lab & collections 📸 Nadia Rabhi

Ce que la photographie reproduit à l'infini n'a lieu qu'une fois - Roland Barthes

Etna

Cet été, j’ai eu l’immense chance de gravir l’ETNA, territoire d’exception et enfant terrible de la Sicile, le lendemain d’une éruption observée depuis le sol.
J’en ai ramené des images éthérées où l’humain y est minuscule et où les paysages sont immensément noirs.

Sur l’Etna, on trouve des bombes, sorte de gros caillots de lave, propulsés par le volcan à plusieurs kilomètres.
Le jeu est d’essayer de les porter alors qu’ils pèsent parfois 1 tonne malgré leurs petitesses.

[metaslider id= »12738″]

Sur l’Etna, on se laisse courir dans les pentes de cendres pour redescendre en riant comme des enfants, on observe une végétation qu’on a jamais vu et on a, vraiment, l’impression de ne plus être sur terre. Un moment suspendu.

Sur l’Etna, de minuscules humains arpentent le volcan, en files indiennes, pour en humer des cimes lunaires à souhait, à la recherches d’on ne sait quoi, un frisson, une vision voir d’eux même 😉

[metaslider id= »12746″]

L’Etna ?
Une grosse claque de nature qui vous dépasse et un peu de sport quand même, parce ce que c’est 3340 mètres;) Une expérience, en terre inconnue, pas mal, impressionnante.

[metaslider id= »12751″]

Au Suivant Poste

Précedent Poste

© 2022 Lab & collections 📸 Nadia Rabhi

Thème par Anders Norén